(+509) 36260424

Par Walner Olivier

Une idée, peut être folle, du photographe jacmélien, Chrisfort Louis, qui fait recette. Le vendredi 20 décembre 2019, les Jacméliens ont défié dame pluie pour se rendre à l’Alliance française au premier vernissage de Chrisfort Louis, photographe professionnel, ancien de Ciné Institute, évoluant à Jacmel.

Pour cette première exposition, le photographe a choisi de présenter au public le portrait des personnes dites folles et errant seules, depuis des décennies, à travers les rues de sa ville.

« Christfort Louis, le photographe a tenu à ce que nous gardions ‘’Yon ti kout Je’’ comme thème de cette première exposition parce que, selon lui, les fous errant paisiblement dans la ville de Jacmel font partie de l’identité de cette cité. Tout le monde les connait, et peut être, eux aussi connaissent tout le monde. Il a voulu faire ce clin d’œil à ces gens qui lui sont chers. Yon ti kout Je est aussi sa façon à lui d’inviter les autres Jacméliens à s’occuper davantage de cette tranche de la population’’, a expliqué Pierre-Paul Ancion, commissaire de l’exposition.

Pour lire le reste de l’article, cliquez sur ce lien: « Yon ti kout je », le regard du photographe Chrisfort Louis sur les « fous » de Jacmel

%d blogueurs aiment cette page :